Beauté, cosmétique

Laboratoire de fabrication de savon Dusanpetkovic / Getty images
L’industrie cosmétique constitue l’un des atouts majeurs de l’économie française. Elle compte des grands groupes, des ETI et de près de 85% de TPE-PME, qui sont implantés sur environ 80 % du territoire.


Une industrie qui «tire » la croissance et qui irrigue l'économie

Environ 300 sociétés fabricantes représentent 55 000 emplois directs, et 79 000 établissements liés au monde des produits cosmétiques comptent 170 000 emplois indirects.

La cosmétique concourt à la constitution d’une filière (fourniture de matières premières, recherche et développement, fabrication, flaconnage, emballage, logistique et universités), qui se déploie bien au-delà de l’industrie et de ses marques. Elle contribue également au développement de bassins industriels et de pôles de compétitivité à dimension mondiale, qui regroupent tous les acteurs de la chaîne de valeur.

L’industrie cosmétique est le 2ème secteur exportateur net (après l’aéronautique).

Une industrie qui stimule l'innovation

L'industrie cosmétique innove, tant pour la fabrication de ses produits que pour leur commercialisation. Les dépenses de R&D ont représenté 1,27 milliards d'euros dans l'Union Européenne (2015) et plus de 26 000 scientifiques travaillent pour le secteur cosmétique en Europe.

Une industrie qui fait rayonner la France à l'étranger

L'industrie cosmétique figure parmi les rares secteurs où la France est leader mondial. Parfums et cosmétiques comptent parmi les meilleurs "ambassadeurs" de notre pays à l'étranger. Le savoir-faire des entreprises, la renommée et la qualité des marques cosmétiques « made in France » sont appréciés dans le monde en entier.

Le marché français

Les parfums et cosmétiques sont proposés aux consommateurs à travers cinq canaux de distribution : la distribution sélective, le conseil pharmaceutique, la grande distribution, les salons de coiffure, les coiffeurs à domicile, la vente directe.

  • 11 Milliards d'euros de chiffre d'affaire en France, en 2016
  • à la balance commerciale française avec 9,2 milliards d’excédents en 2016.

(Source : FEBEA , Cosmetics Europe, Cosmetic Valley,)

Mots clés
Mis à jour le 28/12/2018

Partager