Automobile (équipements pour véhicules)

Moteur de voiture Zenstock / Getty images
Les équipementiers en France représentent près de 300 entreprises, dont la taille varie du groupe multinational (Valeo, Faurecia, Plastic Omnium, Bosch, Continental, Delphi, GKN, TRW, etc.) à la PME spécialisée dans un process industriel.

En 2013, les ventes des usines françaises d’équipement automobile ont atteint 15,1 milliards d’euros, dont 55% à l’exportation. Les effectifs du secteur totalisent 76 400 personnes, dont 12 000 ingénieurs et techniciens R&D et un pourcentage de femmes (30 %) en augmentation constante.

L’innovation est au cœur de la stratégie de développement des équipementiers, qui consacrent en moyenne 6% de leur chiffre d’affaires à la recherche et au développement de systèmes permettant d’améliorer la sécurité et le confort des passagers, ainsi que la préservation de l’environnement.

Les professionnels du cycle en France sont également des acteurs importants de la mobilité : en 2013, les ventes d’équipements pour cycles ont totalisé 657,3 millions d’euros, soit une progression de 8% par rapport à 2012

L’activité industrielle et commerciale du cycle en France regroupe 12 000 emplois.

Aperçu des métiers

Le secteur équipementier offre une vaste palette de métiers, de la conception (études, essais, etc.) à la production (fabrication, méthodes) et à la vente (marketing, commerce), en passant par l’ensemble des fonctions support (qualité, achats, ressources humaines, finance, informatique, communication, etc.), tant en première monte qu’en rechange.



Pour en savoir plus, la Fédération des industries des équipements pour véhicules propose un dossier sur l'alternance dans le secteur équipementier et des fiches métiers.

Mis à jour le 28/12/2018

Partager